santé

 

Ostéopathie, késako ?

 
 

L’ostéopathie est une approche thérapeutique qui a recours à des manipulations manuelles pour ajuster et/ou corriger de nombreux troubles fonctionnels et les douleurs associées. Elle consiste à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les restrictions de mobilité des tissus dans la globalité du patient.

L’ostéopathe porte son attention sur toutes les influences que peut avoir l’organisme, de l’environnement extérieur (sport, pollution, activité professionnelle, climat, condition sociale…) à l’environnement intérieur (alimentation, polluants ingérés, tabac, alcool, condition sanitaire…) pouvant dégrader le bon fonctionnement de l’organisme et altérer ainsi l’état général du patient.

L’ostéopathe aide ainsi le corps à s’auto-guérir.

L’ostéopathie intervient dans plusieurs domaines

L’ostéopathe peut ainsi intervenir dans de nombreux domaines :

  • Des douleurs suite à un traumatisme
  • Des symptômes viscéraux : digestif, urinaire, gynécologique…
  • Des maux de tête aux insomnies en passant par les troubles visuels bénins, les otites, les douleurs de mastication…
Image
 
 

Réathlétisation

 
 

Peu connu du grand public, la réathlétisation n’en est pas moins une étape primordiale dans le processus de reprise du sport.

Devant la recrudescence de rechutes après une blessure, c’est tout naturellement qu’une période intermédiaire à la reprise du sport ou de la compétition a vu le jour. On l’appelle la réathlétisation. Il s’agit d’une rééducation au sport, une étape ayant pour but de ré-entrainer individuellement le sportif qui a subi les effets du désentrainement suite à un arrêt, afin de le rendre le plus rapidement possible apte physiquement et mentalement à un retour au sport ou à la compétition. Le sportif est alors pris en charge par un de nos coach, qui défini un programme plus ou moins long adapté aux objectifs fixés.

Les premières séances seront conçues à partir des exercices prescrits vs proscris. Cependant, le traumatisme peut-être mental, avec l’apparition de "blocages" psychologiques lors de certaines situations (sauts, contacts…). En réathlétisation, le coach est au plus près du sportif et la modulation doit être de tous les instants. Le plus souvent, le dialogue entre le coach avec son son point de vue et le sportif suffit à moduler dans l’instant les charges d’entraînement. Ainsi, la planification réalisée est extrêmement souple, afin de moduler très rapidement les intensités d’exercices en fonction de la forme du moment, des progrès du sportif ou des difficultés rencontrées. C’est une des raisons pour lesquelles il n’est pas réaliste de programmer les séances de réathlétisation plus d’une semaine à l’avance.